Notre plan d’action

Nos investissements

Un programme très important a été mis en œuvre avec l’intervention de cabinets spécialisés en HSE.
Les investissements se poursuivent avec l’objectif de devenir exemplaire malgré les risques inhérents à la chimie.
Le programme, engagé dans le cadre de la politique de prévention des accidents majeurs de nos sites intègre une large place à la réalisation d’actions prioritaires pour diminuer tout risque environnemental. Ces actions portent essentiellement sur la gestion des déchets et des émissions dans l’air, l’eau et le sol.
De nombreuses études sont régulièrement menées : étude de foudre, étude sismique, étude des sols, étude des risques sanitaires. L’ensemble de ces opérations permet l’amélioration de la gestion des risques sur nos sites.

actions1

Qualité de l’eau

Parmi les programmes conduits, beaucoup d’aménagements correspondent directement à la protection des eaux. Par exemple, sur notre site Synthron, d’importants travaux ont permis de rehausser la digue protégeant la rivière (La Brenne) et des contrôles quotidiens sur la station d’épuration ont été systématisés. Par ailleurs, la station d’épuration a été renforcée avec deux bassins de reconnaissance de 1500m³ chacun. Aujourd’hui le fonctionnement de la station limite le risque de pollution dû aux eaux de rejet.


actions2

Traitement des déchets

Un autre axe prioritaire est la gestion des stocks et la réduction des déchets. .Toutes les zones de stockage mises en rétention sont optimisées et ordonnées par classe de danger.


actions3

Qualité de l’air

De par la nature de leurs activités, quelques uns de nos sites peuvent être à l’origine de certaines nuisances olfactives pour ses riverains. Des travaux sont menés pour diminuer les odeurs liées à certains procédés de fabrication. Ainsi les systèmes de ventilation des ateliers ont été perfectionnés. Ces investissements ont permis de réduire les odeurs de l’ammoniaque, de la diméthylamine, des acrylates…


actions4

Des matières premières renouvelables

Ce sont des matières premières qui proviennent des plantes, végétaux et arbres. Les matières renouvelables peuvent être disponibles de façon illimitée si une bonne gestion est assurée.

L’avenir de la chimie réside donc en partie dans l’utilisation croissante des matières premières renouvelables qui sont issues de production végétales et qui respectent l’environnement.

Quelques matières renouvelables que nous utilisons pour fabriquer nos produits :

Sous produits de fermentation Huile colza Oleine claire Acide gras de Tall Oil
Oleyl Amine Stearine Acide gras de coprah Cocoamine
Huile de soja Huile de ricin Amine grasse de suif Huile acide Cocopalmiste
Acide palmitique Glucose Glycérine